De l’ouverture d’un blog (ter)

Bien, voici la troisième fois que je viens parler de l’ouverture de ces chroniques. Cette fois-ci, réouverture des Chroniques pingouinesques sur une nouvelle adresse, avec un nouveau moteur, une nouvelle curiosité pour la bidouille informatique en plus de l’envie d’écrire et peut être une nouvelle motivation, qui sait. En tout cas, j’espère qu’avec cette nouvelle version de mes billets et parfois de mes humeurs, je vais parvenir à tenir un petit le rythme.

Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière fois ? Une montagne de choses dans ma vie personnelle et probablement rien dans mes projets personnels. Le fait est que si je n’écoute plus de sagas mp3 pour le moment, je me suis remis à écrire avec mon compte SensCritique et que cela a fait revenir mon envie de m’exprimer. Ce n’est pas grand chose mais j’espère qu’avec la tentative de maîtriser le Markdown que je mène en parallèle, j’espère que je parviendrai à tenir la route pour quelques temps. Et pour les accros aux réseaux sociaux, j’ai aussi ouvert un compte Twitter public pour tenter de partager de façon plus intelligente tous mes petits avis.

Et première bonne résolution de cette nouvelle remise en route, je ne vous en parlerai que lorsque j’aurai mis un terme à mon premier nouveau billet. Ca vous en bouche un coin, non ?

Le billet au format Markdown.
Et pour le plaisir, voici le même article au format Markdown pendant sa rédaction.

 

Pour terminer ce billet, je souhaiterais apporter une petite précision au sujet des commentaires. Auparavant, il fallait être identifié avec un compte OpenID, Google ou un autre compatible Blogger pour voir son message publié. Désormais, le système est différent, tous les commentaires sont modérés à priori sauf pour les contributeurs dont l’adresse mail aura déjà été autorisée. Donc si vous contribuez une première fois avec une adresse mail particulière, n’en changez plus pour participer ici. Tous les nouveaux commentaires publiés verront leur mail autorisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *